top of page

#5 - Comment développer la cohésion d'équipe ?

Dernière mise à jour : 18 janv.

Une série de 9 articles pour favoriser la cohésion d'équipe et l'implication des collaborateurs.


Revisiter les modes opératoires


Pour rester performante et donc maintenir sa compétitivité, l’entreprise doit se donner les moyens de s’améliorer constamment au-delà de la résolution de problèmes.


Faire progresser sa production et ses modes de fonctionnement sur le plan qualitatif et quantitatif est une des clés pour y arriver.




Les modes opératoires, ou le « comment faire », détaillent la nature de chaque tâche à accomplir et les étapes de sa réalisation. Ils sont donc les premiers marqueurs de productivité, d’efficacité et de qualité d’une entreprise. Une fois qu’ils sont définis, la démarche pour les optimiser peut devenir le catalyseur d’une synergie renforcée. En effet, c’est un moyen parfait pour coopérer : en prenant en compte les remontées et les propositions des collaborateurs, leur motivation et donc leur collaboration sont favorisées.


La réalisation d’ateliers collaboratifs qui brisent les silos est, à mon avis, la méthode la plus efficace pour définir des modes opératoires pertinents et parfaitement adaptés au contexte (par exemple, actuellement, ne pas prendre en compte l’intelligence artificielle dans ses modes opératoires serait une erreur qui pourrait amener certaines entreprises à se laisser concurrencer).


En jouant collectif, vous créez une équipe capable de relever les défis avec agilité ; les collaborateurs acceptent alors plus facilement d’être dans un environnement en constance évolution. Combien de fois ai-je pu entendre des collaborateurs dire « Je ne partage pas mes idées. De toute façon on fait comme ça depuis toujours, et puis je n’ai pas le temps ». C’est alors au manager d’insuffler un état d’esprit collaboratif et de montrer que l’avis de chacun compte, d’autant plus que la créativité nait de la confrontation des points de vue. Penser qu’il est possible de décider du mode opératoire optimum sans les opérationnels est une croyance limitante.


À chaque mode opératoire, je préconise d’organiser au moins un atelier de revisite par an. En utilisant des techniques d’animation collaboratives et des outils comme la roue de Deming, vous encouragez la remise en cause de tous les collaborateurs concernés par le mode opératoire. C’est le moment idéal pour vérifier également que celui-ci est aligné avec la stratégie de l’entreprise. Des modes opératoires non utiles aux objectifs à long terme doivent être arrêtés (se poser la question "À quoi ça sert ?" et "À qui ça sert ?"). Cela donne du sens au collaborateur qui sait que ce qu’il fait au quotidien est bien utile.

De plus, ce type d’atelier permet, au-delà du partage de bonnes pratiques, de mettre en lumière les contributions individuelles des collaborateurs qui ont des idées novatrices dans les modes de fonctionnement.


Collaborer, donner du sens, valoriser... représente bien un cercle vertueux de renforcement de la cohésion d’équipe.

Chez Happybisness, nous aidons nos clients à mettre en place cette culture d’entreprise et nous apprenons aux managers à animer ce type d’atelier.


19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page