Comment mieux manager avec la méthode 4Colors® ?

Dernière mise à jour : juin 30

Vous, managers, êtes soumis à des pressions externes (évolutions techniques, technologiques et environnementales, concurrence, changement de comportement des consommateurs, etc.) et des pressions internes (profitabilité, demande de croissance, volatilité des talents, rapport au travail des nouvelles générations, télétravail, etc.) qui créent de la complexité et de l’incertitude.

Or, l’organisation seule ne peut résoudre ce défi. En effet, c’est bien également à vous d’adapter votre style de management pour plus d’efficacité, d’éthique, de motivation et de bien-être au travail.


La tendance naturelle des managers est de manager dans leur style, de fixer le cadre, de donner du sens, de motiver, de féliciter, de mener un entretien, etc. comme ils aiment que cela soit fait pour eux ou comme ils pensent que c’est efficace. Or, ce qui est efficace pour les uns est contre-productif pour d’autres !

La méthode 4Colors® est fabuleuse pour mieux se connaître, comprendre son style de management, comprendre les attentes de ses collaborateurs, et améliorer ainsi son efficience en développant son agilité comportementale.


Fondements de la méthode 4colors®

La méthode 4Colors® puise ses sources dans les fondamentaux de la connaissance des comportements humains, dès Socrate et son célèbre « Connais-toi toi-même », en intégrant de multiples travaux scientifiques qui ont permis d’asseoir sa crédibilité.

Hippocrate avait en son temps déterminé quatre types de comportements : colérique, flegmatique, mélancolique et sanguin.

Un peu plus tard, Carl Gustav Jung décrivait quatre fonctions psychologiques ou processus mentaux : sensation, intuition, pensée, sentiments se combinant à deux attitudes : l’introversion et l’extraversion.

William Moulton Marston, père du polygraphe (« machine à détecter les mensonges ») détermina quatre styles : dominance, influence, stabilité et conformité auxquels il est très facile d’associer intuitivement des couleurs.

A l’instar du modèle MBTI développé par Isabelle et Katherine Myers Briggs, les profils 4Colors® qualifient les préférences selon l’architecture suivante :

  • Orientation : Introversion/Extraversion

  • Réflexion/Action

  • Mode de recueil de l’information : Sensation/Intuition, Pensée/Sentiment et Jugement/Perception


La boussole des couleurs, un outil de communication pour bien se repérer

Pour se repérer et repérer le style de son interlocuteur sur la boussole quand nous avons un intérêt à nous adapter, deux questions sont à se poser à l’instant T :

  • Comment la personne perçoit-elle l’environnement ? hostile/favorable Ce qui permet de la situer sur l’axe Nord/Sud

  • Comment la personne oriente-t-elle son énergie pour y répondre ? extraversion/introversion Ce qui permet de la situer sur l’axe Est/Ouest 

Au Nord, l’environnement est perçu comme hostile : la vie est dure ou complexe, il est donc capital d’attacher de l’importance aux faits, aux tâches, de se battre ou de produire un travail de haute qualité. Nous y retrouvons les individus de « tête » qui favorisent la pensée.


Au Sud, au contraire, l’environnement est perçu comme favorable : l’important est, dans ce cas, les interactions et la relation aux autres. Nous y retrouvons les individus de « cœur » qui favorisent les sentiments.


A l’Est, c’est le monde de l’extraversion dans un monde d’action : bougeotte, ennui rapide. La conviction est qu’il est préférable d’agir plutôt que de ne rien faire, quitte à devoir recommencer !


A l’Ouest, c’est le monde de l’introversion dans un monde de réaction : le monde est plus calme, le changement uniquement motivé par la nécessité. La conviction est qu’il est préférable de réfléchir et de s’assurer qu’il est vraiment nécessaire de changer avant d’agir.

Quelques précautions pour aborder la méthode
  • Tout collaborateur détient 4 couleurs en lui : celles-ci s’expriment à des intensités différentes, et pour cette raison, il est difficile de décrire une couleur sans tenir compte des autres.

  • Pas de raccourcis : votre collaborateur n’est pas « rouge », il a un comportement rouge dominant, ou rouge/jaune ou encore rouge/jaune/vert.

  • La méthode 4Colors® est un langage neutre : aucune couleur n’est meilleure ou pire qu’une autre ; une couleur comportementale peut être parfaitement adaptée ou inadaptée selon les situations.

  • Cette méthode décrit des motivations et des comportements (la manière dont vos collaborateurs agissent), mais ne décrit en aucun cas la compétence technique, les valeurs, les connaissances, ni le niveau d’intelligence.

  • La typologie des couleurs est observable : elle témoigne de la stratégie comportementale d’un collaborateur. La couleur qu’il me montre est celle qu’il souhaite que j’adopte… d’où l’importance de s’y adapter !

  • La typologie des couleurs change d’un instant à l’autre et selon les situations. Elle se définit ici et maintenant et se déchiffre au fur et à mesure. Votre collaborateur peut montrer un comportement « bleu » au début d’un entretien pour finir ensuite en « jaune » si vous l’avez suffisamment rassuré. De ce fait, évitons d’enfermer nos collaborateurs dans des cases !


Reconnaître la couleur de son interlocuteur et s’y adapter


ROUGE

La composante rouge décrit la manière de se fixer les objectifs, résoudre les problèmes et aborder les défis : les personnes qui ont beaucoup de rouge dans leur style de comportement sont souvent directes et focalisées sur leur objectif, elles aiment gagner.

En niveau de rouge très haut, elles sont autoritaires, exigeantes et meneuses. En niveau de rouge très bas, elles sont mesurées et dociles.

Pour repérer un collaborateur à dominante rouge :

  • Il veut peut-être prendre votre place !

  • Il lui arrive de donner des directives à ses collègues

  • Il est autonome et indépendant, voire individualiste

  • Actif et énergique, il a le goût de la compétition et adore les défis

  • Son rythme est effréné et il s’impatiente facilement

  • En réunion d’équipe, il coupe souvent la parole, répond à votre place et anticipe les propos de ses collègues

  • Confrontant, le conflit ne le gêne pas

  • C’est un authentique gagneur, peu ouvert aux conseils

Caractéristiques

Rapide – Décidé – Énergique – Compétitif – Indépendant – Exigeant – Entreprenant – Déterminé – Direct – Autoritaire – Meneur – Courageux

Perception de son environnement et orientation de son énergie

Environnement perçu comme hostile, orienté vers l’action

« Je serai plus fort que mon environnement »

Motivations

Diriger, gagner, décider, résoudre des problèmes, évoluer dans un monde de compétition et de pression, agir rapidement et faire plusieurs choses à la fois


Peurs

Perdre la face, que l’on profite de lui et l’échec

Causes de stress

La lenteur, vite s’ennuyer, l’immobilisme


Pour bien manager un collaborateur à dominante rouge, il faut :

  • Être concis et affirmé, aller droit à l’essentiel

  • Le privilégier en tant qu’individu (le résultat de l’équipe n’est pas sa préoccupation majeure)

  • Lui lancer des défis en valorisant ce qu’il a à gagner en allant dans votre sens

  • Affirmer vos opinions avec la force de votre conviction

  • Eviter l’indécision et l’hésitation, être préparé

  • Son moteur étant la réussite : mettre en avant ses résultats et privilégier la performance



JAUNE


La composante jaune décrit la manière d’influencer les autres et interagir avec eux : les personnes ayant beaucoup de jaune dans leur style de comportement sont souvent sociables, enthousiastes et influentes. En niveau de jaune très haut, elles sont expansives, charismatiques et optimistes. En niveau de jaune très bas, elles sont renfermées et solitaires.



Pour repérer un collaborateur à dominante jaune :

  • C’est le bout en train de l’équipe !

  • Il adore jouer et plaisanter

  • En réunion d’équipe, amical et apprécié, il bavarde et a toujours quelque chose à dire

  • Il est de nature optimiste et s’enthousiasme facilement

  • Il évite la confrontation ; si besoin, il résout les démêlés avec souplesse

  • Aussi apprécié pour sa créativité, il peut être désorganisé et faire volontiers des digressions

  • Il recherche l’estime et la reconnaissance

Caractéristiques

Optimiste – Enthousiaste – Communicant – Spontané – Créatif – Persuasif – Rêveur – Inspirant – Amical – Démonstratif – Enthousiaste – Assuré - Expansif

Perception de son environnement et orientation de son énergie

Perception favorable de l’environnement, orienté vers les autres et vers l’action

« Je peux influencer mon environnement »

Motivations

La relation aux autres (bonne ambiance, entente), la reconnaissance sociale et la créativité